8 janvier 2015

Je suis charlie #2



Aujourd’hui j’avais prévu de la légèreté sur le blog, mais le cœur n’y est pas. J’ai donc envie de me prononcer sur les faits tragiques qui ont entaché de sang notre jolie nation.

Peut-être que d’habitude cela ne transparait pas dans mes articles, mais je suis quelqu’un qui, si je ne suis pas du tout engagée politiquement, tient énormément aux valeurs fortes de la république. Etre républicaine est quelque chose d’ancré en moi, il parait qu’à à peine deux ans, pour le bicentenaire de la révolution, je chantais la Marseillaise.

La liberté en premier évidemment. Celle de s’exprimer, de quelle manière que ce soit. La liberté de penser. La liberté de culte. La liberté d’aller et venir. La liberté de pouvoir exercer son travail. Toutes ces personnes mortes exerçaient hier leurs droits les plus élémentaires et ont été tuées. Massacrées. Une femme, onze hommes. Des gens comme vous et moi, avec une famille, un entourage, une histoire, des projets. Des gens mais surtout un symbole de la nation : la liberté. Et on ne peut pas tuer la liberté.

L’égalité ensuite. Parce que quoi qu’aient fait ces meurtriers, je crois qu’ils sont égaux à moi. Ils portent en eux un morceau de la grande famille qu’est l’humanité. Je crois sincèrement à la justice des hommes et non pas à la vengeance. Je veux qu’ils soient retrouvés, je veux qu’ils soient privés de leur liberté. Parce que la liberté d’un être est la chose la plus précieuse qu’il possède, encore plus que la vie. Mais je ne veux pas que sous couvert du choc on les assassine. Je ne veux pas qu’on rediscute de la peine de mort. On ne peut pas, comme l’a expliqué Badinter « tuer un être tout vivant », un homme en pleine santé. Quoi qu’il est fait. L’égalité, avant tout. Pour la justice.

La fraternité ensuite. Parce que la nation rassemblée, sans idée politique, sans scission religieuse, c’est beau. Tous unis derrière le slogan « je suis Charlie ». J’ai été émue se ces rassemblements, je suis fière de mon pays.  Fière de vous, de nous. Fière de toutes ces personnes qui face à la menace font front, font l’unité en face de la peur. Un seul peuple, une nation, un tout. Voilà ce que j’ai envie de voir plus souvent. Lors de mon séjour au Québec, j’avais été frappée par l’attachement des québécois à leur province, je me disais que l’attachement à la France n’était sans doute pas aussi fort. Les évènements d’hier prouvent que c’est faux. C’est simplement moins visible.

Pour toutes ces raisons aujourd’hui : JE SUIS CHARLIE 


6 commentaires:

  1. Si vous m'avez lu hier sous le post d'hier, aujourd'hui je suis désemparée. Savez-vous pourquoi ? A midi après la mn de silence que nous avons faite, j'ai récupéré ma fille de 14 ans qui avait elle aussi faite cette mn et écoutait le discours du proviseur. Mais sur le chemin du retour, nous avons du nous arrêter car ma fille s'est mise à hurler, à crier, à pleurer, puis j'ai compris une fois calme : des filles de son âge ont dénoncé ce silence,ces discours. Alors je lui ai simplement dit qu'il fallait aimer les gens et ne pas se soumettre à la haine. Je ne pouvais plus car j'étais saturée de ces horreurs, ces assassinats, de ces réactions de gamines : VOUS, VOUS RENDEZ COMPTE ! J'AI 46 ANS ET JE NE PEUX PLUS EXPLIQUER A MA PROPRE FILLE CE QUE CES AMIES DE CLASSE ONT FAIT ET POURQUOI ? Elle se destine au dessin et se réfugie dedans depuis hier (peut-être parce qu'elle a vu que cela m'a énormément touché...). Si vous saviez ce qu'elle dessine, j'en pleure. AIMER LES GENS est pour moi une philosophie de vie sans rien attendre en retour et là je suis déstabilisée par TOUT ET TOUS : A QUOI CELA SERT-IL ???? J'allume tous les soirs dans ma campagne avec elle depuis 2 jours des bougies pour ces 12 étoiles qui brillent à jamais dans le ciel et nos cœurs. C'est une déchirure. Par contre pour moi, ces gens qui ont tué ne font pas partis de notre humanité car pour tuer , on a plus d'humanité et il n'y a plus d'égalité : avez-vous écouté la compagne de CHARB sur BFMTV, elle a tout résumé de par sa douleur et a dit des choses vraies qui touchent en plein cœur. Actuellement, j'ai une pré-ado à la maison meurtrie et ces meurtres vont lui laisser des blessures qu'il faut que je panse. On a touché aux propres fondements de notre société : POURQUOI ? POURQUOI ? Maintenant, il va falloir de temps pour panser nos plaies..... chacun à sa façon car je ne juge personne mais JE NE PARDONNE PAS, JE NE PEUX PAS mais JE SUIS CHARLIE ET NOUS SOMMES CHARLIE..... Et je veux aussi simplement parler de ces corps de métiers qui assurent notre sécurité ce jour, qui sont morts aussi....et qui font tout pour que nous soyons dans un pays libre de dessiner, d'écrire, de parler, de penser car eux aussi sont atteints dans leur chair. JE SUIS CHARLIE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j’ai lu votre commentaire d’hier et je trouve ça dramatique que certaines personnes ne comprennent pas. A 14 ans on n’a pas encore le recul pour prendre conscience des actes horribles qui nous ont secoués. Votre fille a apparemment bénéficié d’un climat familial propice au dialogue, à la compréhension, à l’éveil aux valeurs de notre société. Pour elle comme pour nous, il y aura désormais un « avant » et un « après » Charlie, tout comme, à bien moindre mesure, il y a eu un « avant » et un « après » Le Pen au second tour. En 2002, j’avais 15 ans. Ce jour là, certains n’ont pas compris ma détresse, mon inquiétude. Mais ce jour là aussi, j’ai su que les valeurs dans lesquelles j’ai grandi, la liberté, l’égalité et la fraternité sont des choses bien plus fortes que tout, et c’est dans cette continuité qu’encore aujourd’hui, JE SUIS CHARLIE.

      Supprimer
  2. Merci pour cet article. Hier, j'ai marché dans les rues de Paris. Voici ma publication sur facebook : "Nous étions des millions hier à marcher dans le calme et le respect pour défendre les mêmes valeurs : liberté-égalité-fraternité. Tout est dit dans ces 3 mots."

    Tout à fait d'accord avec toi.

    Laetitia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour la marche, ici, je n'ai pas pu marcher pour des raisons de santé (j'ai la grippe et mon homme a la gastro) mais les mots liberté, égalité, fraternité résonnent encore plus fort pour moi après ce joli mouvement de mobilisation

      Supprimer
  3. Coucou,

    Je viens juste d'écrire un post de 30km de long et il s'est effacé ! :(
    Pour résumer je disais que j'étais à la marche républicaine dimanche en République et Nation, tellement fière de mon pays et de ses valeurs, et pour la 1ère fois (j'ai 29ans) j'avais l'impression d'appartenir à une Nation, de porter les mêmes couleurs, les mêmes valeurs que ces millions de personnes! et ça fait du bien !
    Pensons à nos enfants, au pays qu'on va leur offrir et leur laisser plus tard, la FRANCE c'est NOUS, CHARLIE c'est NOUS !
    Merci pour tes mots sur les évènements, on ne peut pas toujours exprimer entièrement nos opinions en famille ou entre amis mais ICI ont est bien ;)
    julia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me touche que tu me dise qu'ici tu te sente bien et libre de t'exprimer, j'y tiens, je ne supprime aucun commentaire (mis à part les commentaires publicitaires) et j'espère qu'encore longtemps je ferai de cet espace un endroit pour VOUS !

      Supprimer

Commente ici parce que les commentaires, ce sont mes petites douceurs !