23 mars 2015

Ma recette de la confiture de lait

Quand je vous ai montré ça sur Instagram, j'ai eu pas mal de questions... Alors je vais vous livrer les secrets pour faire une confiture de lait super facilement, bien présentée, idéale pour offrir. Tout d'abord, il faut acheter du lait concentré sucré, le même que sur la photo, dans des petites boîtes de conserve. 

 Personnellement, j'en ai acheté 3, à l'unité ils coûtent entre 1,50 € et 2€. Ensuite, il faut avoir un peu de temps devant soi. En effet, il va falloir les mettre dans une casserole remplie d'eau (dans la boîte de conserve), pendant 2h30. A mi-cuisson, on retourne la conserve pour que la totalité du contenu caramélise bien.

Je vous conseille de mettre une feuille de papier sulfurisé au fond de la casserole pour éviter que l'ébullition ne fasse taper les boîtes sur la casserole. Ca fait du bruit et ça abîme votre casserole. Veiller aussi à ce que l'eau ne s'évapore pas trop, il faudra régulièrement ajouter de l'eau dans la casserole.

Et... voilà ! On laisse refroidir et c'est prêt !

 Ensuite, j'ai décidé de customiser un peu mon pot. J'ai donc demandé à mon cher et tendre de me faire une jolie étiquette qui reprenne les motifs de mon blog et d'écrire "Confiture de lait maison, réalisée par Natie, à consommer avant mars 2016". Pour la date, c'est une année après cuisson, et une fois que la boîte est ouverte, on garde au frigo.
Vous pouvez aussi choisir une jolie photo ou étiquette d'internet, les dimensions parfaite pour bien couvrir la boîte sont 7,5 cm x 22 cm.
Ensuite, j'ai pris un pinceau, de la colle à décopatch et j'ai collé ! Bon, c'est sur du papier ordinaire donc ça gondole un peu mais bon, c'est "homemade" alors ça passe !

Par contre, vu que la colle va être en contact plus ou moins avec de la nourriture, il vaut mieux utiliser une colle adaptée aux enfants, non toxique. Pensez aussi à ensuite bien nettoyer le couvercle.

Cette confiture de lait est idéale sur des tartines, des pancakes, et par dessus tout, avec de la glace vanille et quelques amandes effilées...

17 mars 2015

Fronsac - Chateau de La Rivière

Il y a quelques jours, mon amoureux m'a proposé d'aller visiter un château viticole à Fronsac, le château de la Rivière. Avide de nouvelles découvertes et curieuse d'apprendre sur ma région d'adoption, j'ai immédiatement accepté et nous avons pris la voiture pour nous rendre à une quarantaine de kilomètres de la maison, sur les pistes du vignoble fronsadais (oui oui, c'est l'adjectif qui va avec Fronsac). Je pense que les photos que j'ai pu faire sur place raconteront un peu mieux que les mots l'ambiance du lieu, je vais faire de mon mieux pour être explicite dans les légendes.

Les galeries d'extraction du calcaire ont été recyclées en cave, on élève le vin à 13°C pendant des années et des décennies, et on peut aussi festoyer !

La moisissure s'invite, sans altérer la qualité du vin, cela donne un petit nuage humide un peu bucolique, vous ne trouvez pas?

Le vin est affiné entre 12 et 18 mois en barrique avant sa mise en bouteille, voici les barriques prêtes à recevoir le cru 2014

Au hasard des galeries, une porte voutée, sommes nous dans une cave ou dans une église ? L'amour du vin dans le bordelais étant assimilable à une religion, nous sommes en droit de nous poser la question... En attendant, profitons juste du silence, de cette ambiance troglodyte si spéciale...

De la poussière sur les bouteilles, normal, nous sommes ici dans une carrière de calcaire, cette roche blanche qui a fait par exemple le grand Théâtre à Bordeaux et la poussière a pu s'accumuler depuis une cinquantaine d'années, ces bouteilles datent de 1966.

Dans cette photo, on voit de part et d'autre les bouteilles qui prennent de l'âge gentiment et au milieu, une source d'eau claire, potable (j'ai goûté)

Une visite se termine toujours par la dégustation, ici un 2008 du Château de la Rivière, vous reconnaîtrez cette étiquette peut être la prochaine fois que vous voudrez acheter une bonne bouteille !

Qui dit château dit cour du château, avec un superbe panorama au loin, on surplombe une jolie vallée où coule la Dordogne.


Aux abords du château, légèrement en retrait, ces dames du XVIIIe trempaient leurs pieds dans le bain des dames, alimentée par la source d'eau citée au-dessus. L'eau est claire, le lieu est bucolique, très agréable, nous étions seuls avec mon amoureux pour en profiter, j'ai adoré partager avec lui ce moment si romantique.
Le château, où il y a, en plus d'une boutique, des chambres d'hôtes, un spa, des bureaux, et où, ma foi, on se plait à se promener, juste être là le temps d'une matinée, se sentir princesse. Bon, le jour où on y a été il y avait beaucoup de vent mais en été, je suppose qu'ouvrir un bouquin ou juste partager un petit goûter doit être vraiment sympa !


Plus d'infos : http://www.chateau-de-la-riviere.com (ils ont aussi un spa, des chambres d'hôtes...)

5 mars 2015

Mes petites créas

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas partagé quelques créations "maison"

Le point Jersey : à l'endroit des petites vagues, à l'arrière des chevrons

Et voilà mon écharpe en jersey terminée !

Une carte pour postcrossing, la personne avait demandé une carte maison, je l'ai donc réalisée avec des perles à repasser

Un petit hibou en perles à repasser, pour mettre sur un paquet cadeau (je vous en reparlerai bientôt)

Une boule en polystyrène recouverte de sequins, pour décorer un paquet également

Un cadeau pour décorer la chambre du bébé Panda de mon amie Mélanie

2 mars 2015

Le point CRPE #6

Ce mois-ci, j'ai eu des évènements qui ont rendu les révisions difficiles. Peu importe, puisque le mois de mars me laissera un peu plus de temps à consacrer aux révisions.

Pour l'écrit, j’espérais avoir terminé les maths, ce n'est pas le cas. Disons que j'ai une quinzaine de jours de retard puisque, grosso-modo, j'en ai fait 75  %. J'espère avoir terminé mi-mars. Pour le français, rien de nouveau depuis le mois dernier. Je vais le commencer et mettre les bouchées doubles en mars, histoire de n'avoir que la fin du français + les révisions de dernière minute à faire courant avril.

Pour l'oral, j'ai commencé un tout petit peu l'EPS et le système éducatif, j'ai un peu avancé les sciences. Pour mon dossier, disons que dans ma tête il est bien clair, je pense le coucher sur papier en mars, pour avoir au moins une première vue de ce à quoi cela ressemblera. J'y remettrai le nez dedans (sur la partie dossier comme sur le début du powerpoint d'oral après les écrits).

Enfin, pour tout ce qui est parallèle aux épreuves, j'ai finalisé mon secourisme et j'ai pris les renseignements pour l'attestation de natation... y'a plus qu'à !

Je vous en dirai un peu plus prochainement sur mon organisation, je peux déjà vous dire que jusqu'au concours, je passe environ 15 à 20 h par semaine sur ce concours, c'est assez peu je l'avoue, mais j'ai la chance d'être assez efficace quand je travaille sur de courtes séquences (1h, 1h30) et que je peux remettre ça 1 à 2 fois dans la journée au moins cinq fois dans la semaine alors que si je me prévois une journée entière de travail, je ne suis pas efficace et dégoûtée pour plusieurs jours... La connaissance qu'on a de soi est super importante dans ces cas là !