31 août 2015

Ernest, mon petit chat

Depuis que j'ai aménagé avec mon amoureux, j'ai aussi aménagé avec sa colocataire depuis de nombreuses années : Ernest. Oui, je sais, c'est un nom masculin, mais c'est bien d'une petite chatte dont nous parlons (oh la la, j'ai tellement de mal, à chaque fois que je pense au mot chatte, je ne pense pas à l'animal...). Ernest a dix ans, un estomac sensible mais surtout un grand cœur. Je crois qu'elle m'a vraiment acceptée et mes journées de la maison sont remplies de petits contacts furtifs avec elle, à notre plus grand bonheur à toutes les deux.

Ernest le chat-lapin
 Ernest passe désormais ses journées dehors et après quelques mois de vie de chat de la campagne, son corps s'est affiné, ses réflexes de prédateur reviennent, elle recommence à monter aux arbres et à entrer en contact avec d'autres chats, la plupart du temps il s'agit d'observations sans trop d'action. Depuis peu également, elle parvient à sortir de notre jardin pour elle explorer des nouveaux horizons. Nous sommes ravis de la voir chaque jour, elle a l'air vraiment heureuse. Parce que oui, quand on a un animal, on veut forcément son bien-être.

Ces grands yeux verts... Comment peut-on dire que les animaux ne ressentent rien?

Pourquoi je vous parle d'elle aujourd'hui? Parce que j'aime les animaux, parce que savoir que des maîtres abandonnent leur compagnon à poils (ou à plumes, à écailles...) lors des vacances m'insupporte au plus haut point... S'il vous plait, n'adoptez jamais un animal à la légère. Éventuellement, gardez ceux des autres quelques semaines, lors de leurs vacances, si votre besoin de compagnie ponctuelle a besoin d'être satisfait.

Dans la petite médaille qu'elle porte, il y a nos coordonnées, son tatouage étant peu visible...
 Ernest, c'est aussi de la douceur chaque instant. C'est 5 kilos et quelques qui arrivent dès que tu t'installe pour lire ou regarder la télé et qui veut se loger SUR toi. C'est des ronronnement à n'en plus finir. C'est aussi une boule de poils toute chaude qui squatte sur ton lit de 22h30 à 8h chaque nuit (oui Ernest n'a pas une vraie vie nocturne de chat).
Ce chat a certainement besoin d'un gros dodo...
 Mais avoir un chat c'est aussi un budget. Une trentaine d'euros par mois de notre côté pour la nourriture, Ernest ayant un estomac difficile, elle consomme uniquement et exclusivement des croquettes assez haut de gamme, une certaine référence qui lui permet de ne pas vomir, on a, après plusieurs tentatives trouvé ce qu'il lui faut, c'est un budget et même si on fait attention à notre porte-monnaie, c'est un poste sur lequel on ne lésine pas. 

Si vous regardez bien, elle a les pattes avant posées sur la queue car le béton est tout froid
Il faut aussi prévoir un budget pour la litière mais surtout du temps, chaque jour, sans exception, pour la nettoyer. Un peu de temps aussi pour la nourrir, la brosser, jouer avec elle, l'observer pour veiller à ce que tout aille bien. Ernest est plutôt en excellente santé, mais chaque année il faut aussi prévoir de l'emmener au moins une fois chez le vétérinaire pour un bilan annuel et ses vaccins. 

Son portrait façon Kawaii par Monsieur Poulet
Mais voilà, maintenant qu'elle est dans mon quotidien, je ne sais pas comment je me passerai de sa présence, dès qu'elle n'est pas là parce qu'on la laisse à garder lors de nos vacances chez mes beaux-parents, elle nous manque terriblement et aller la chercher devient quasiment une obsession. Avoir un animal au final, c'est pour nous avoir un membre de la famille à part entière et lui donner ainsi la place qu'elle mérite. 

Ma passion pour mon jardin dans le libellé prévu à cet effet : ici
Une vidéo drôle d'Ernest : This is what my cat wants
Mon aquarium et la vie de mes poissons : ici
Chronique d'une vie à deux, j'ai adopté son chat : ici

10 commentaires:

  1. Comme je te disais sur Twitter, depuis l'emménagement dans notre maison à la campagne, nous avons la visite de la chatte de la voisine, une Maine Coon absolument sublime. Elle a 12 ans et c'est une mémère tranquille, qui se pose près de toi et miaule beaucoup. J'ai toujours l'impression qu'on se répond l'une et l'autre. J'aimerai tellement comprendre ce qu'elle me dit quand on se retrouve! Elle ne rentre pas encore chez nous mais elle sait à quelle heure je pars le matin et le soir, elle est là à chaque fois et miaule beaucoup, tout en s'approchant langoureusement de moi. Elle me confie sa tête adorable entre mes mains et la première fois qu'elle me l'a fais, signe qu'elle me faisait confiance, j'en ai eu les larmes aux yeux. J'ai pris mes habitudes avec elle et elle, avec nous. L'amour d'un chat, je ne savais pas que cela pouvait apporter autant et ça me fait beaucoup de bien de lui donner aussi ce que je peux. Je me sens apaisée quand elle est là. Elle s'appelle Coleen et elle a été l'une de nos premières amies lorsque nous sommes arrivés dans notre village :)
    Bisous Natie jolie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'adore les maine coon, mais bon, ils sont si gros et si poilus que mon chéri n'en veut pas. Mais c'est sur que maintenant je n'envisagerai plus ma vie sans chat. Mais un thé, un chat, un plaid, un bouquin c'est tellement un beau tableau et je t'imagine tellement dans cette toile ! Un chat c'est aussi très apaisant, attentif, en restant calme.

      Supprimer
  2. Gaston a, comme Ernest, 10 ans! Gaston, c'est mon gros matou, mon Doudou. D'ailleurs, souvent, je l'appelle Gaston Doudou. 10 ans qu'il partage ma vie! Comme ça passe vite!
    Parce que ces derniers mois, ma vie a été relativement mouvementée, je l'ai laissé en pension chez mes parents. Je n'avais pas envie de le trimbaler à droite et à gauche. Un chat, ça n'aime pas trop les changements. Il est bien chez mes parents. Il adore ma mère. Il a une compagne de vie: Julie, la chatte de mes grands-parents que nous avons accueillie quand eux sont partis. Il a son petit rythme de chat pépère, ses coins favoris pour dormir et ceux pour chasser.
    Début juillet, j'ai emménagé dans un nouveau logement. Je l'ai choisi en fonction de mes goûts, mais aussi (et beaucoup), en fonction de Gaston. Pour qu'il s'y sente chez lui. Qu'il puisse être épanoui dans sa vie de chat (oui, oui...). Qu'il puisse sortir, aller se balader sans que je m'inquiète de trop pour lui.
    Pari réussi! Je l'ai récupéré la semaine dernière. J'avais hâte de le retrouver, de retrouver notre petite vie à 2. Il m'a tellement manqué pendant ces quelques mois! Il m'a fait comprendre, à sa façon, que notre nouvelle maison lui plaisait. Il rentre et sort à sa guise. Bref, il fait sa vie de chat et moi, je me délecte à le regarder faire.
    Maintenant, il me tarde l'automne, puis l'hiver. Pour que sa magnifique fourrure noire redevienne épaisse. Pour qu'il vienne me faire des câlins plus souvent. Pour qu'il dorme sur mes pieds. J'ai toujours vécu avec des chats. Je n'envisage pas ma vie autrement!
    Ravie de te revoir sur la toile Natie :) Au plaisir de te lire à nouveau et d'être excitée comme une gamine quand tu postes une nouvelle vidéo! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton commentaire à mon chéri et il m'a dit que c'est chouette d'avoir des abonnés qui nous ressemblent ! Tu as l'air de tenir vraiment au bonheur de ton animal et c'est donc une jolie relation et moi, quand un animal et son maître sont heureux, ça me rend heureuse en retour. Ce soir je serai en vidéo, j'espère qu'elle te plaira. Bisous

      Supprimer
  3. Elle est trop mignonne !!!! J'adore les chats mais j'y suis allergique et ça me rend très triste! J'ai vécu mon enfance avec 4chats! Mais malheureusement je ne peux pas en caresser un sans avoir les yeux qui pleurent et le nez qui gratte sniiiiif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais des gens pour qui la désensibilisation à l'allergie a bien fonctionné !

      Supprimer
  4. Tout pareil , c'est fou ! Il y a 5 ans j'ai aussi adopté le chat récupéré à la SPA ( enfin la chatte mais comme toi j'ai du mal) de mon chéri et elle m'a aussi adoptée ( il faut dire qu'elle est adorable). Pour le reste , je pense exactement comme toi. Même si nous sommes en appartement car vivant sur Paris nous ne pensons qu'à son bien-être. Longue vie à Ernest !
    Et contente de te revoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'une fois adopté, on n'imagine plus notre vie sans ce petit compagnon à 4 pattes

      Supprimer
  5. Contente de pouvoir te lire de nouveau !
    Surtout avec cet article qui me parle beaucoup. Possédant chacun un chat, en emménageant ensemble mon homme et moi nous vivons maintenant avec deux. Et c'est plein de petits bonheurs chaque jour !

    Belle "rentrée bloguesque (?)" à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui, moi j'aimerai un 2eme chat mais mon chéri ne veut pas pour le moment... Je profite donc à fond d'Ernest !

      Supprimer

Commente ici parce que les commentaires, ce sont mes petites douceurs !