17 janvier 2016

CRPE : je deviendrai maîtresse en 2016 (3)

Quelques nouvelles de ma préparation, à 3 mois de l'échéance de l'écrit et un peu plus de quatre mois de l'oral.

Pour l'écrit, je suis bien. J'ai fait hier avec ma prépa privée une session de concours blancs, huit heures en condition d'épreuves, je peux vous dire que mes 28 pages calligraphiées à la main, en m'appliquant sur une jolie écriture de maîtresse m'ont fait mal à la main, encore aujourd'hui j'ai du mal à tricoter tellement mes doigts en sont endoloris... Parlons aussi qualité, puisque c'est quand même ce qui prime sur la quantité.

Les maths, c'est ma matière forte. L'année dernière, pour le concours, j'avais eu 22/40 et là, je sens bien que je me suis améliorée. Je vise, de manière tout a fait ambitieuse mais réaliste, le 30/40 au premier concours blanc. Le sujet m'a paru long, mais même devant la didactique qui est un peu difficile pour moi, je n'ai pas eu de grosses incompréhensions, j'ai tout fait, toutes les questions, sans exception. Pour la numération, je suis très confiante, pour la géométrie, je pense que j'ai quelques imperfections dans mon raisonnement mais dans l'ensemble, j'ai tous les résultats. On verra donc le verdict d'ici une quinzaine de jours, je viendrais faire un "edit" du post pour vous partager mes notes.

Pour le français, c'est une matière plus difficile pour moi. L'an dernier, au concours, j'avais eu 11,5/40. C'est pas beaucoup. Vraiment pas top. Je vise donc le 22/40 pour ce concours blanc pour doubler ma note. Si le jour du concours j'ai ces notes là, normalement je passe la barre des écrits pour me rendre à l'oral. Comment j'ai ressenti le concours blanc ? Il y a trois parties dans cette épreuve. La grammaire et l'orthographe ne m'ont pas mise dans la difficulté, l'analyse de textes est de loin la meilleure que j'ai faite jusque là et la didactique... et bien c'est pas mon truc et ça se confirme. Alors je vais bosser, bosser, bosser ! Objectif pour le prochain concours : être au taquet sur la grammaire, la phonétique et bien bosser la didactique.

Pour les oraux, mes révisions avancent. Il y a deux oraux où on ne connait pas le sujet, l'EPS et la connaissance du système éducatif. Pour ces deux matières, je me laisse pour le moment guider par la prépa privée, je prépare consciencieusement mes cours mais je n'ai pas encore pris le temps de m'évaluer et de déterminer mes forces et faiblesses. Il y a un oral où on doit préparer un dossier, pour moi ce sont des sciences. Pour celui-là, je bosse dur, même si je suis un peu en retard par rapport aux échéances de la prépa, qui voudraient que le dossier soit terminé fin février... Mais bon, je bosse, j'avance et je ne suis en retard que de 10 jours pour le moment... Je vais essayer de rattraper ça cette semaine !

Merci de m'avoir lue dans cet article, cela me permet aussi de faire un point de mon côté et de me dire que j'avance bien, que j'ai des objectifs à court et moyen terme.



Mon article précédent "Je deviendrai maîtresse : ici
Le libellé "CRPE" :  ici
Mon retour d'expérience sur les écrits du concours de l'année dernière : ici
Ma réaction face à mon échec : ici

11 janvier 2016

Une semaine avec Lala

Et voilà, une semaine que nous sommes avec Lala. Le nom Francis n'aura pas tenu longtemps, 95 % du temps nous la nommons Lala. L'adaptation d'un chat dans un nouvel environnement n'est pas chose facile et nous en faisons l'expérience chaque jour.

Lala est un chat "sauvé" de la rue, elle a l'expérience d'une vie sauvage. Elle avait toujours vécu avec d'autres chats et pour elle les humains se résument à la capture et le vétérinaire qui l'a stérilisée. Bref, la relation de confiance n'est pas du tout une évidence.
Le poisson a été mis en sécurité peu après cette photo...

Mais pour autant, elle n'est pas du tout agressive. Aucun feulement, aucune griffure, aucune morsure. Elle est gentille. Elle accepte de temps à autres une séance de caresses, si l'environnement est calme et surtout si elle se sent libre de pouvoir s'en aller à tout instant. Elle a aussi découvert la brosse et aime particulièrement ces moments (surtout si ça ne s'éternise pas).

La chose qui nous serre le cœur, c'est de la voir terrifiée. Les trois premières nuits, elle les a passées à pleurer sans discontinuer tellement elle était déboussolée. Nos oreilles ont saigné, la machine a café a coulé pour éponger notre manque de sommeil mais surtout nous avons eu mal pour elle. La détresse d'un animal est si difficile à vivre. Les nuits se passent désormais mieux, elle ne pleure plus même si le matin nous la retrouvons un peu apeurée.

La journée, Lala cherche des cachettes pour se terrer. Après une séance d'aspiration de la maison, elle a passé 24h dans l'armature d'un élément de la cuisine, inaccessible et il a fallu ruser d'ingéniosité pour la faire sortir et utiliser des tonnes de subterfuges pour lui barrer l'accès à cet endroit dangereux pour elle car très proche du four. Pour remédier à ces terreurs, nous avons décidé hier soir d'acheter un diffuseur d'hormones apaisantes pour chat et nous espérons que cela arrivera un peu à lui faire se sentir mieux.
La rencontre avec "une télé pour chats"

Durant cette semaine, nous avons eu aussi plusieurs moments d’attendrissement. Elle joue, comme le font les chatons avec mes pantoufles, des objets accrochés à des ficelles, des balles. Elle ne joue pas souvent, mais quand elle y va, elle se donne à 100 % et on la regarde faire, complètement gagas. Un autre plaisir aussi est de la voir manger, que dis-je, s'empiffrer, car après avoir lutté avec Ernest pour une miette de jambon, voir un chat déborder d’appétit est un plaisir, même si nous surveillons qu'elle ne mange pas en trop grandes quantité.

Évidement cette semaine a été entachée par quelques petits accidents, mais dans l'ensemble, Lala est un chaton assez propre. Je me souviens avec hilarité de son premier pipi à la maison, Lala perchée sur le tancarville qui regardait le pipi s'écouler avec curiosité. On a ri et au final, ces accidents, s'ils sont peu fréquents, ne sont pas bien graves.

Nous espérons découvrir chez Lala de la curiosité (pour le moment elle n'a pas tellement d'intérêt pour ce que nous faisons), de la tendresse mais surtout, nous espérons la regarder en n'ayant aucun doute sur son bonheur parce qu'avoir un animal, avant tout, c'est tout faire pour qu'il soit le mieux possible...

Tout ça pour vous dire deux choses : premièrement, ma patience va m'être utile avec ce chaton. Deuxièmement, ce soir nous avons rendez-vous chez le vétérinaire pour les vaccins et un petit bilan sur sa santé, je dois donc la mettre dans sa cage de transport, souhaitez-moi bonne chance pour parvenir à l'attraper !

Du polaire, du carton, et voilà un chat dans une maison préparée avec amour !
La dernière chronique d'Ernest : ici
Un portrait d'Ernest : ici
Une vidéo drôle d'Ernest : This is what my cat wants
Mon aquarium et la vie de mes poissons : ici
Chronique d'une vie à deux, j'ai adopté son chat : ici